Artistes

Les Artistes des Musicades

2024
22 & 24 août

Sandrine Sarroche

« Sandrine Sarroche est humoriste.
Elle tient depuis septembre une chronique humoristique dans l’émission C à vous sur France 5 et dans la matinale sur RTL.
Elle assurait précédemment une chronique d’actualité politique (la Super Semaine de Sandrine Sarroche) sur Paris Premiere.

Sandrine Sarroche est originaire de Toulon où elle suit dès l’enfance des cours de piano et de chant lyrique au conservatoire.

Voir plus

24 août

Chouchane Siranossian

« Chouchane Siranossian, est aujourd’hui une des plus grandes virtuoses sur la scène baroque internationale, en solo, ainsi qu’aux côtés de nombreux orchestres prestigieux. Sa maîtrise de l’instrument, nourrie de ses recherches musicologiques et de son parcours exemplaire, ont fait d’elle une musicienne très recherchée et d’une grande singularité.

Au cours de la saison 2022/23, Chouchane Siranossian fait ses débuts au Wigmore Hall de Londres et au Brucknerhaus de Linz. Elle est en tournée avec le Stuttgarter Kammerorchester et Combattimento et donne des concerts avec, entre autres, le Beethoven Orchester Bonn, le Dortmunder Philharmoniker, le Prague Philharmonia, la Cappella Mediterranea et l’Orchestre de l’Opéra national de Lorraine. En outre, elle se produit à plusieurs reprises avec le Venice Baroque Orchestra ainsi qu’avec son programme « Bach before Bach », enregistré chez le Label Alpha Classics, qui a reçu le Diapason d’Or et un Pizzicato Supersonic.

Voir plus

23 & 24 août

Astrig Siranossian

« Premier Prix et plusieurs fois Prix Spécial du concours international K. Penderecki, Astrig Siranossian se produit en soliste avec de grands orchestres. Invitée régulièrement par Daniel Barenboim, ses partenaires sur scène ne sont pas moins que Simon Rattle, Martha Argerich, Yo-Yo Ma, Kirill Gernstein, Elena Bashkirova, Emmanuel Pahud..

Régulièrement invitée sur les chaînes de télévision (TF1, France 2, France 5, CultureBox TV, BR Kultur..), ses enregistrements sont salués unanimement par la presse.

En mai 2022, Astrig fait ses débuts au Gewandhaus de Leipzig avec le Concerto n°2 en Mi mineur de Popper. En octobre 2022 sort son album Duo-Solo, rencontre entre mélodies et danses populaires et répertoire savant faisant dialoguer le violoncelle et la voix.

Voir plus

24 août

Nathanaël Gouin

« Paru en septembre 2020, son deuxième disque récital « Bizet sans Paroles » (Mirare) est encensé par la critique et se voit récompensé d’un Diapason d’or alors que le Monde y voit « la confirmation d’un magnifique musicien » et « une indéniable réussite ». Le premier album de Nathanaël Gouin, Liszt Macabre, paru en 2017 avait déjà suscité des réactions enthousiastes des critiques. Incontestablement, Nathanaël Gouin figure comme l’une des voix les plus originales ayant émergé sur la scène musicale de ces dernières années.

Nathanaël Gouin est devenu un soliste recherché, se produisant en Europe, Asie, ou encore aux États-Unis. Il est invité dans des salles prestigieuses telles que la grande Salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris et la Cité de la musique à Paris, Bozar et la Salle Flagey à Bruxelles, sans oublier des festivals tels que ceux de La Roque d’Anthéron, de Radio France Montpellier, ou encore Les Folles Journées de Nantes Tokyo Varsovie ou Ekaterinbourg, ainsi que la Salle Bourgie de Montréal.

Voir plus

24 août

Baptiste-Florian Marle-Ouvrard

« Baptiste-Florian Marle-Ouvrard est un organiste français, défendant un répertoire éclec­tique tout en consacrant une part impor­tante de sa pratique à l’art de l’improvisation.

Après de brillantes études au Conservatoire de Paris (CNSMDP), où il a reçu notam­ment l’enseignement d’Olivier Latry, Michel Bouvard, Thierry Escaich, Philippe Lefebvre, Pierre Pincemaille, Jean-François Zygel et François-Xavier Roth, il est lauréat de nombreux concours internationaux : premier prix et prix du public du Concours inter­national d’improvisation de Leipzig (2009), premier prix et prix du public du Concours international d’improvisa­tion de Luxembourg (2011), lauréat du Concours M. Tariverdiev à Kaliningrad (Russie, 2011), deuxième prix ex-æquo et prix du public du Grand Prix d’improvisa­tion de Chartres (2012) et prix Clarence Snyder du Concours international de Longwood Gardens (États-Unis, 2013).

Voir plus

22 août

Garde Républicaine

« Dirigé depuis 1997 par le colonel François Boulanger et son adjoint, le colonel Sébastien Billard, l’Orchestre de la Garde républicaine compte cent-vingt musiciens, principalement issus des Conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse de Paris et Lyon. Il est constitué de deux formations, l’orchestre d’harmonie et l’orchestre à cordes, qui peuvent se décliner en divers ensembles de musique de chambre : quintette de saxophones, sextuor de clarinettes et quatuor à cordes.

L’Orchestre intervient lors de dîners d’État et de cérémonies nationales. En parallèle, il s’inscrit dans les programmations en région au sein des saisons culturelles organisées par des acteurs locaux (communes, départements, régions, associations…).

Voir plus

24 août

Lorraine Campet

« Artiste au parcours atypique, Lorraine Campet est reconnue comme l’une des contrebassistes les plus talentueuses de sa génération.

Musicienne passionnée et désireuse d’embrasser la totalité de ce métier, elle s’épanouit tout autant dans la musique de chambre, qu’au cœur d’un orchestre, ou encore dans la transmission de cette passion, au violon comme à la contrebasse.

En effet, Lorraine a mené des études de contrebasse et de violon depuis son plus jeune âge jusqu’au CNSM de Paris où elle obtient d’abord son Master de contrebasse en 2016 dans la classe de Thierry Barbé et Jean Edmond Bacquet, puis sa licence de violon en 2019 dans la classe de Jean-Marc Phillips-Varjabédian, à la suite de ses études auprès de Suzanne Gessner.

Voir plus

25 août

Sirbat Octet

« En 2003, le violoniste Richard Schmoucler prend le pari de créer un ensemble à mi-chemin entre l’académisme classique et la musique traditionnelle d’Europe de l’Est

Il s’associe à cinq de ses amis musiciens membres des orchestres de Paris, du National de France et de l’Opéra de Paris, à un pianiste, un cymbaliste et à l’arrangeur Cyrille Lehn pour former le Sirba Octet.

Cet ensemble singulier qui propose une lecture originale du répertoire klezmer, yiddish et tzigane sort son premier album A Yiddishe Mame chez le label Naïve Classic en 2005. Ce programme acoustique et intimiste au cœur des mélodies d’Europe de l’Est est un florilège d’airs aux accents slaves et yiddish, souvenirs des ambiances festives et familiales de son fondateur Richard Schmoucler. C’est à travers cette histoire constitutive de sa culture et de sa sensibilité qu’il conçoit ensuite ses différents programmes et choisit de faire revivre ces musiques dans le présent de musicien classique qu’il est aujourd’hui.

Voir plus

23 août

Serouj Kradjian

Pianiste et compositeur arménien-canadien, Serouj Kradjian s’est imposé comme un artiste polyvalent, dont la volonté de briser les frontières et de fusionner différents styles musicaux a fait de lui une voix passionnante sur la scène musicale internationale. Le New York Times a décrit le jeu de M. Kradjian, nommé aux Grammy Awards et deux fois lauréat d’un prix Juno, comme un « équilibre convaincant entre l’élégance et l’esprit », tandis que le Frankfurter Allegemeine a noté qu’il avait « un tempérament fougueux et un son élégant » avec « technique pour brûler ». M. Kradjian s’est produit avec les symphonies de Toronto, Vancouver, Edmonton, Madrid et Göttingen, l’Orchestre national de Russie, l’Orchestre philharmonique arménien et l’Orchestre philharmonique de Thaïlande sous la direction d’éminents chefs d’orchestre tels que Bramwell Tovey, Stéphane Denève, Peter Oundjian, Anne Manson, Eduard Topchjan, Gudni Emilsson et Raffi Arménien.

Voir plus

22 août

Felicien Brut

« Né en Auvergne en 1986, Félicien découvre très jeune l’accordéon et l’univers des bals musette. Lorsqu’il choisit de débuter l’apprentissage de la musique à l’âge de six ans, c’est d’abord pour jouer ce répertoire populaire intrinsèquement lié à son instrument.

En 1997, il intègre le CNIMA (Centre National et International de Musique et d’Accordéon), une école au sein de laquelle il bénéficie de l’enseignement de nombreux professeurs parmi lesquels Jacques Mornet, Nathalie Boucheix, Domi Emorine, Roman Jbanov, ou encore Claude Sauvage. En 2007, Félicien remporte trois des plus grands concours internationaux d’accordéon existants : les concours de Castelfidardo et Klingenthal ainsi que le Trophée Mondial d’accordéon. Il choisit alors de poursuivre sa formation auprès de Maryse Roux au sein du Pôle Supérieur de BordeauxAquitaine.

Voir plus